Adjuvants - Un élément essentiel au succès d'un vaccin

Le succès de n'importe quel vaccin dépend du choix de l'adjuvant. Notre but est de trouver un adjuvant qui offre une immunostimulation efficace sans stresser l'animal. C'est un processus qui peut etre guidé par les besoins du producteur, en considérant les problèmes liés au délai de sevrage et avec la durée de protection.

Plusieurs adjuvants sont disponibles selon les besoins du client. Les classes de base sont eau dans l'huile (E/H), eau dans l'huile dans l'eau (E/H/E), huile dans l'eau (H/ E) et à base d'aluminium. Cette liste donne les adjuvants en ordre décroissant de niveau d'immunostimulation et de réactivité. Les adjuvants E/H sont souvent choisis pour une utilisation chez la volaille et peuvent être utilisés pour la plupart des autres espèces à l'exception des porcs, chez lesquels ils sont souvent considérés comme trop réactifs. Les adjuvants H/E sont moins réactifs, tout en gardant une immunostimulation efficace et sont souvent choisis pour les porcs. Les adjuvants E/H/E peuvent fournir un équilibre parfait entre l'immunostimulation et la réactivité, et sont une alternative pour la plupart des emplois, y compris chez la volaille. Les adjuvants à base d'aluminium sont très sûrs et montrent une réactivité minimale; ils suffisent souvent pour être utilisés avec les cultures entières hautement immunostimulantes qui servent à la création de nos bactérines autogènes.

Nous offrons actuellement le choix entre les adjuvants Emulsigen® ou Alhydrogel® pour toutes les espèces. 

Emulsigen®

Emulsigen est un adjuvant émulsionné huile dans l’eau (H/E) qui élimine un grand nombre des effets indésirables associés aux adjuvants à l’huile tout en obtenant une réponse immunitaire rapide et puissante. Dans les émulsions H/E, les gouttes d’huile sont dispersées dans une phase aqueuse continue, ce genre de formulations sont connues pour leur forte puissance, leur fluidité, et généralement leur sécurité. Elles sont particulièrement efficaces avec les antigènes bactériens, et surtout utilisées lorsqu’une immunité à court terme est nécessaire. La phase d’huile d’Emulsigen est décomposée en petits globules (2 microns ou moins) pour absorber les antigènes et les disperser dans une émulsion stable, ayant pour résultat une irritation minimale du site d’injection. Les adjuvants H/E agissent en formant un dépôt mobile d’antigène qui peut cibler les cellules immuno – effectrices. L’effet du dépôt est ralentie le dissémination de l’antigène, améliorant ainsi sa présentation et la durée d’immunostimulation.

Alhydrogel®

Alhydrogel est un adjuvant à l’hydroxyde d’aluminium en gel. La formulation en gel sert à rehausser le libération progressive de l’antigène au site d’injection. De tous les sels d’aluminium, l’hydroxyde d’aluminium est de loin le plus utilisé, et il est approuvé pour les vaccins vétérinaires et humains. Les sels d’aluminium sont considérés en général comme des adjuvants plus faibles que les adjuvants d’émulsion; cependant, ils peuvent être l'option préférable, à cause de leurs réactions inflammatoires légères produisant moins de granulomes et d’abcès, une sécurité et une efficacité pour la production d'une mémoire immunitaire. Les adjuvants à base d’aluminium ont aussi l’avantage d’un temps de retrait plus court – 21 jours par rapport aux 60 jours nécessaires pour la plupart des adjuvants à base d’huile. Cependant, en raison de leur dispersion plus rapide, des vaccinations de rappel sont parfois nécessaires.

E/H/E – Une option à l’étude

Une troisième option est maintenant disponible pour les dindes; il s’agit d'un adjuvant eau dans l'huile dans l'eau.  Dans certaines situations, un adjuvant plus puissant est nécessaire; dans ce cas, les formulations E/H (eau dans l’huile) peuvent produire une immunité d’une plus forte et plus longue. Malheureusement les adjuvants E/H provoquent souvent des réactions locales. Un adjuvant E/H/E pourrait résoudre ces problèmes par la formation d’une émulsion multi–phases. On a démontré qu’ils produisent une réponse puissante à court terme obtenue par l’antigène situé dans la phase aqueuse externe, ainsi qu’une réponse immunitaire à long terme provoqué par l’antigène dans la phase aqueuse interne prise dans les gouttes d’huile.

Les adjuvants E/H/E peuvent être une option parfaite pour nos clients vollaile ainsi que ceux qui recherche une réponse immunitaire puissante chez les autres espèces.

Quand faire un rappel?

Le choix du moment des vaccinations de rappel est un facteur important  pour maximiser la protection assurée par l’immunisation. Si une dose du rappel est administrée trop tôt, elle peut avoir pour résultat la suppression plutôt que l’augmentation de la réponse immunitaire. Une dose de rappel administrée de 3 à 6 semaines après la première vaccination augmentera normalement le titre des anticorps du sérum. Mais cela peut représenter un défi, surtout dans les exploitations d’élevage intensif actuelles, mais il mérite la considération si votre bactérine ne fournit pas la protection attendue.