Conseils pour l’échantillonnage de diagnostic

Quelques points clés

  • Des échantillons d'animaux euthanasiés qui montrent des signes de la maladie ;
  • Des animaux sous antibiotiques ;
  • Des prélèvements de plusieurs animaux si possible ;
  • Des organes intacts si possible ;
  • Des échantillons bien enveloppés avec des pains de glace et une livraison rapide au laboratoire.

Effectuez des prélèvements sur des animaux euthanasiés et non soignés montrant des signes de maladie. Le prélèvement sur plusieurs animaux, peut-être à différentes reprises, est particulièrement important si un autogène biologique est envisagé pour garantir l’identification de tous les sérotypes des agents pathogènes. 

 

Isoler les H. parasuis, S. suis & A. suis et App

  • Pour ces organismes, nous avons eu plus de résultats avec des tissus pulmonaires et cardiaques. L’envoi des poumons et du cœur intacts (voir l'ensemble poumon/cœur sans les avoir séparé, et les laissant en place dans le sac péricardique) est utile pour minimiser l’invasion d'organismes contaminants dans le tissu.
  • les tissus de la rate et du foie peuvent également avoir de bons résultats. De même, vous pouvez envoyer l'organe complet ou une grande partie de celui-ci, si possible.
  • Les prélèvements des articulations et du cerveau ou de la moelle épinière peuvent être des échantillons utiles pour le S. suis and H. parasuis (nous n'acceptons pas les tissus cérébraux). 

 

Grippe Porcine

  • La grippe porcine peut être isolée à partir de tissus pulmonaires frais, de prélèvements trachéales et nasaux dans un milieu de transport viral. L’isolation du virus, le sous-typage et le séquençage viral peuvent être utile dans le développement d’un vaccin autogène.

 

Diarrhées

  • Lorsqu’il y a une suspicion de E. coli comme agent pathogène, nous recommandons des frottis rectaux dans un milieu porteur à partir d’animaux affectés et non-traités.
  • Si la Salmonelle est un agent probable, nous vous remercions de notifier sur le formulaire de demande d'analyse que vous souhaitez tester les échantillons pour la Salmonelle puisqu’une procédure approfondie augmente les chances de détection de cet organisme. Néanmoins, même si l’isolement de la Salmonelle n’est pas spécifiquement demandé, nous rechercherons toutes colonies suspectes vues sur les plaques des isolements initiaux.
  • Si les symptômes cliniques suggèrent un Clostridium perfringens ou C. difficile, des parties de l’intestin peuvent être soumises. Nous vous remercions de nouveau de notifier sur la demande que vous souhaitez faire une recherche pour le Clostridium ainsi que pour le E. coli, et nous ferons des cultures des échantillons en milieu anaérobique et aérobique. Comme le C. difficile requiert un enrichissement spécial, merci de spécifier C. difficile si vous le suspectez.

 

L’envoi

Nous vous recommandons de doubler l’emballage de tous les échantillons de tissus dans des sacs plastiques scellés et les envoyer par service de messagerie 24 heures avec des pains de glaces dans une boite rigide (pas un sac de coursier puisque ceux-ci sont écrasés pendant le transport et ont tendance à fuir). Chaque échantillon de tissu doit être ensaché individuellement afin d’éviter toute contamination croisée. Les tissus peuvent être envoyés fraichement prélevés ou congelés. Pendant les fortes chaleurs, la meilleure solution peut être de congeler le tissu solide et puis l’emballer avec des pains de glaces.

Les prélèvements rectaux doivent être envoyés par messagerie 24 heures, l"ajout d’un pain de glace aide à conserver l’échantillon. Ces échantillons doivent toujours être envoyés immédiatement après le prélèvement, non congelés.

Malheureusement, nous devons refuser les échantillons de tissu qui proviennent d’un emballage qui fuit ou qui ont transité pendant plus de 2 jours, puisque ces conditions génèrent rarement des résultats de diagnostiques acceptables.